FPDR / In Fine


FLORIAN PUGNAIRE ET DAVID RAFFINI

In fine 2010
Vidéo HD, 16 min
Tractopelle, vérins hydrauliques, 400 x 200 x 250 cm

 

 

https://vimeo.com/97095005

 

 

Dans la friche du Palais de Tokyo, un espace fermé au public depuis près de vingt ans, nous avons réalisé une performance le 1er juillet 2010, mettant en scène l’auto-destruction d’une épave de tractopelle Biélorusse (outil de travail et image emblématique de l’ex URSS). Cela a donné naissance à une installation nommée IN FINE, qui met en relation une sculpture (objet résiduel de la perfor- mance) et une vidéo. Celle-ci, tournée pendant la période de conception de la sculpture (en Pologne, à Nice, et dans la friche du Palais de Tokyo à Paris), n’est pas seulement un document sur le processus de fabrication de l’oeuvre. La première partie de la vidéo impose une dimension fictionnelle et une atmosphère post-apocalyptique, vidée de toute présence humaine, puis l’espace en friche devient le décor d’un ballet mécanique qui s’apparente à une dernière danse. Cela entra����ne, in fine, une séquence d’auto-destruction à l’image d’un suicide de scorpion qui, lorsqu’il est acculé et sans espoir de survie, retourne son dard contre lui même.